• marinemelodieauteu

Retour de lecture : Les Corbeaux

Grâce à NetGalley et à tous les éditeurs partenaires nous avons la chance de pouvoir découvrir plein de bons romans cette année, notamment certains à côté de qui nous serions peut-être passés à côté. Aujourd'hui on parle steampunk et "fantastique" aveccœurCorbeaux.

 

Résumé : Depuis la Tempête, des villes côtières du Nord de la France, en partie dévastées, sont devenues le théâtre de phénomènes étranges. Des créatures monstrueuses peuplent désormais les zones ravagées par l'océan et certaines machines paraissent désormais douées de vie... Les habitants se sont adaptés et la vie s'est organisée, sans abandonner les machineries à vapeur qui peuplent leur quotidien. Nayeli Morin, jeune fille sans famille ni travail, survit de rapines au Havre. Son atout : elle peut communiquer avec les morts... et les forcer à lui révéler la cachette de leurs maigres possessions. Elle est un Corbeau, à la recherche d'un maître capable de la former. Ainsi, elle finit par rencontrer Reynard Bonniface, habitant à Cherbourg, où il officie comme enquêteur « spécialisé » auprès des autorités.

À peine a-t-elle posé le pied dans la boutique de ce personnage hors normes qu'une affaire leur est confiée. Un cadavre a été découvert près de l'Arsenal, un lieu où la perversion des machines atteint un niveau jamais observé par ailleurs. Très vite, les événements s'enchaînent et les deux Corbeaux comprennent qu'un grand danger menace la ville. Mais n'est-il pas déjà trop tard ?

 

L'avis de Marine :


Tout d'abord, il faut avouer que c'est le côté steampunk de la couverture qui m'a attiré et qui a incité mon doigt à glisser sur le bouton "solliciter". Sur ce point là, nous ne sommes pas volés sur la marchandise d'autant plus que les machines sont au coeur de l'histoire. Mais ce n'est pas tout, il y a une grosse dimension fantastique qu'il faut ajouter à cette base SF qui a une toute aussi grande importance. Les deux se marient à merveille et s'influencent au fil du récit.


Mais reprenons au début, nous sommes au Havre en compagnie de Nayeli, jeune Corbeau à la recherche d'un mentor. En attendant, elle vit de petites rapines et peut compter sur la présence de son ami Thomas, fantôme de sa condition pour l'accompagner au quotidien. Sa situation va vite changer quand elle va devoir quitter la ville pour Cherbourg où se trouve celui destiné à tout lui apprendre. Cet homme, c'est Reynard Bonniface un architecte Corbeau original qui n'hésite jamais à aller au devant du danger. Aidé d'objets divers et variés autant que de fortifiants, il va entraîner sa jeune apprentie dans une enquête d'envergure.


En effet, en tant que Corbeaux, ils peuvent voir et communiquer avec les fantômes. Si Nayeli n'a qu'un vague idée de ses capacités, elle va apprendre à diversifier ses dons auprès de son mentor, pratiques qui vont l'amener souvent au précipice du danger autant physique que mental. L'histoire se poursuit donc à Cherbourg où les morts s'accumulent ainsi que les événements étranges à l'Arsenal. On suivra donc notre duo de Corbeaux, Thomas leur allié fantôme, mais pas que ! En effet, se joignent à l'histoire un binôme d'enquêteurs, l'un étant équipé d'une prothèse après avoir failli laisser sa peau à l'Arsenal, un professeur qui n'aime pas sortir de chez lui, mais qui s'y connaît en machines et une aristocrate qui a frôlé de peu le sanatorium.


Vous l'aurez compris, ce roman est très riche, que ce soit en action, en personnages ou en événements. L'alliance steampunk et fantastique apporte un vrai plus à cet intrigue qui a le mérite de se dérouler en France, chose plutôt rare dans ces genres-là. Une belle découverte.

20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout