• marinemelodieauteu

Retour de lecture #2 : Fleurs d'Oko #PLIB2022

L'aventure du PLIB continue avec la lecture des titres finalistes ! Cette fois, c'est Marine qui vous donne son avis sur Fleurs d'Oko ! Pour rappel, l'avis de Mélodie est disponible par ici !

 

Auteur : Laëtitia Danae

Maison d'édition : Snag

ISBN : #ISBN9782490151264


Résumé : À Sangaré, la magie, réservée aux hommes, se déploie en de multiples couleurs. Mais petite Oko est spéciale. Elle parle le Langage des fleurs.

Lorsque le murmure des griottes annonce la venue du puissant Soumaoro, envoûteur du royaume en quête d'un aspirant prêt à lui succéder, Oko prend sa décision. Elle quitte tout pour assouvir son besoin d'aventure et de reconnaissance.

Alors qu'aux portes de la capitale, la Brousse menace d'étendre son fléau, dans les dédales du palais d'Ivoire, Oko découvre un tout autre monde. Celui de la magie, telle qu'elle ne l'a jamais expérimentée, mais aussi les intrigues de cour, les ruses et les coups bas. À qui peut-elle se fier ? Qui redouter ? Tant de questions, si peu de réponses. La concurrence est rude et les embûches parsèment le chemin de la jeune aspirante.

Et à travers ces épreuves, petite Oko deviendra grande.

 

L'avis de Marine :


J'avais d'autres livres de cette auteure dans ma wishlist, mais je n'avais pas encore franchi le pas et découvert sa plume. C'est donc désormais chose faite avec ce titre à la sublime couverture. Dès le départ, nous sommes vraiment plongés dans l'ambiance entre fantasy et légendes africaines. Si quelques notes de bas de page ne seraient pas de trop ou plus d'explications à certains moments, je n'ai quand même eu aucun mal à me projeter dans cet univers.


Le roman est découpé en cinq parties et nous y faisons la connaissance de Oko, jeune fille qui possède la magie et qui vit avec sa tante, une femme méchante et acariâtre qu'elle ne rêve que de quitter. Alors quand Oko apprend que le grand Soumaoro cherche son nouvel apprenti, elle prend la poudre d'escampette et va tenter sa chance dans ce pays où habituellement la magie n'est pas donnée aux femmes, mais aux hommes. Si sa rencontre avec Soumaoro ne se fera pas sans difficultés, elle finit par être acceptée et envoyée à la Cour d'Ivoire pour y suivre son enseignement.


Si j'ai trouvé le tout intéressant, j'ai néanmoins eu la sensation d'un déséquilibre dans cette première partie. D'un côté tout va très vite au départ, avec la fuite d'Oko, les épreuves de Soumaoro etc... puis l'ennui dans la Cour d'Ivoire qui a cassé le dynamisme de cette entrée en matière. On fait la connaissance de nouveaux personnages, l'occasion d'appréhender certains dangers à venir, mais surtout à gérer la désillusion. Chaque apprenti potentiel pensait être "l'élu" alors qu'au final ils sont 20 à avoir été choisis.


Les parties s'enchaînent avec une grande fluidité, mais l'impression de départ persiste pour ma part : un léger ennui. Si l'univers est intriguant, le rythme ne connaît pas de réelle fluctuation et quand on pense qu'enfin ça va gagner en cadence, il n'en est finalement rien. En dehors de ce souci, j'aurais aimé en savoir plus sur la magie qui est quand même le centre de leur apprentissage et donc de ce tome et de l'univers global. Les personnages sont intéressants et cette société matriarcales où ce sont majoritairement les hommes qui sont dépositaires de la magie apporte un vrai plus qui permet de rester intrigué par ce monde.


En résumé, c'est une lecture sympathique, avec un univers captivant et original, mais qui a manqué de rythme et de rebondissements pour vraiment réussir à capter mon attention. Je déplore également qu'aucune mention ne soit faite sur le roman à propos du nombre de tomes. On croit, à tort, qu'il s'agit d'un One-Shot, alors qu'il n'en est rien alors que la fin ouvre sur un nouveau mystère et donne envie d'en savoir plus.









12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout